11 novembre 2020

François s’appelait Kao

Création Cie Poupées Russes  –  2021/2022

Notre projet est d’écrire et mettre en scène une pièce ayant pour scénario principal l’histoire des Hmongs en France, des raisons de l’exil du Laos en 1975, à la réappropriation culturelle actuelle par les jeunes générations nées en France dans les années 2000.

Croiser approche micro depuis l’intérieur des familles et macro d’un point de vue géopolitique, sur la base de collecte de matériaux, d’entretiens et d’un travail approfondi avec les associations lao-hmongs de la région et les«accueillants», Aborder, à travers cette odyssée, le déracinement, la reconstruction d’une identité multiple et la transmission intergénérationnelle, un des thèmes de prédilections de la compagnie.

 

Un peu d’histoire

Laos 1975. Suite à plusieurs années de guerre civile sur fond de guerre froide, le pouvoir s’installe dans les mains du parti communiste laotien, provoquant des mouvements de population massifs.
Comme plusieurs peuples d’Asie du Sud-Est (désignés médiatiquement par le terme « boat people »), 150 000 Hmongs doivent fuir leur pays, traverser le Mékong pour rejoindre des camps de réfugiés en Thaïlande. L’UNHCR organisera un exil vers quelques pays volontaires pour l’accueil : les Etats-Unis, le Canada et la France.
En région Centre, les Hmongs sont accueillis dans un centre d’accueil pour réfugiés à Bourges. Selon les opportunités de travail, les familles s’installent ici et là : Aubigny sur Nère, Bourges, Argent sur Sauldre, Orléans…

Avec le soutien de la ville d’Aubigny, la compagnie part à leur rencontre, et entame un travail de recherche sur les traces d’un exil.

Pour en savoir plus : télécharger le dossier ici